Note : ce texte (Le Livre des Saisons) a fait l'objet d'un dépôt 

auprès de la SACD

avec avis d'échéance au 31/10/2022

Le Livre des Saisons, c'est l'histoire d'un homme. D'un homme qui a perdu son emploi avant que l'histoire ne commence ; d'un homme que l'on va suivre pendant un an de sa vie ; d'un homme qui va traverser le temps, les tempêtes, les saisons et maintes péripéties...

Bref, c'est l'histoire d'un homme en transition dans la vie.

Le Livre des Saisons est une histoire peu banale. Ecrit à l'automne 2014 comme un roman, trois ans après personne d'autre que son auteur n'a encore eu l'occasion de le lire ! Etrange histoire étrange...

Pour autant, l'histoire vit ! Elle s'exprime, elle se parle, se chante, se joue ou se danse... Les 13 chapitres du livre sont en effet devenus, dès le début de l'année 2015, les 13 épisodes d'un spectacle vivant et d'une aventure hors-normes

Par ce biais-là, certains ont ainsi pu découvrir - le temps d'un instant présent éternellement évanescent que seul peut nous offrir le spectacle vivant - quelques-uns de ces chapitres...

Il faudra attendre que l'ensemble des 13 épisodes soient présentés, pour voir le livre publié et pouvoir le lire au boulot, dans le métro ou juste avant le dodo. D'ici là...

chapitre I 

chapitre II 

chapitre III 

LE LIVRE DE JANVIER

chapitre IV

LE LIVRE DE FÉVRIER

chapitre IV

LE LIVRE DE FÉVRIER

 

chapitre ...

LE LIVRE DE ...

chapitre I 

LE LIVRE DE NOVEMBRE

6 novembre. L’automne tirait à sa fin. Après un mois d’octobre erratique, le week-end avait été ensoleillé, les températures plutôt clémentes.

 

(...)

Les esprits tapis dans le pied qui tape, dans la main qui frappe, dans le coeur qui bat. Battement primaire, battement ternaire, battement bleu de terre. Saudade blues.

La terre nostalgique.

La terre. La mer. Le père. Et l’air qui vibre le son. Oui, le son si bon quand il bat. Oui, le son si bon quand il ne s’arrête pas. Oui, le son cette musique.

 

chapitre II 

LE LIVRE DE DÉCEMBRE

Dehors la neige tenait encore. La veille, peu avant les douze coups de minuit, le silence gelé de la fin de journée s’était transformé. De minuscules flocons d’abord. Innocents. Insignifiants. Puis, alors que les grands enfants s’étaient endormis, épuisés, sur le tapis au milieu des papiers cadeaux déchirés, de plus gros, de plus denses flocons avaient recouvert l’herbe et les pavés de leur empreinte lourde et lustrée.

Le 25 décembre au petit matin, les cousins s’étaient réveillés sous un épais manteau blanc.

  • Facebook Black Round
  • Instagram Black Round
  • Twitter Black Round
  • Vimeo Black Round
  • YouTube

© 2018, design by Cédric Jacquemont